Traces sur les médias

Quand les data font évoluer la formation des élèves

Les données numériques prennent de plus en plus de place dans notre quotidien. La donnée nous renvoie à une forme de menace diffuse et envahissante. Les personnes, les objets, les espaces, les temps, les comportements sont tracés grâce aux données recueillies et traitées par les systèmes informatiques (Merzeau, 2009). Ces données concernent aussi bien les informations personnelles volontairement diffusées par les utilisateurs, que les traces d’utilisation, au sens d’empreintes, collectées via ces systèmes sans que les utilisateurs le sachent.
La prise de conscience de ce phénomène, souvent présenté dans les médias comme vertigineux, nous oblige à nous interroger sur la façon dont il est intégré dans l’éducation, l’école ayant une mission d’éducation aux médias et à l’information. En travaillant sur les modalités de cette éducation telle qu’elle est préconisée dans les textes et les ressources pédagogiques, et mise en place par les enseignants dans les classes, nous avons réalisé qu’elle passait essentiellement par une entrée centrée sur le danger et les risques numériques.
C’est l’étude publiée dans le dernier numéro de la revue COSSI intitulé « Bricolages, improvisations et résilience organisationnelle face aux risques informationnels et communicationnels ».

Lire l’article

Pour citer l’article :

Capelle, C., Lehmans, A., Morandi, F., Soumagnac, K. (2017). La formation face aux risques numériques : bricolages, improvisations et résilience institutionnelle liés aux usages des données ouvertes. Revue COSSI, n°2-2017, URL : http://www.revue-cossi.info/numeros/n-2-2017-bricolages-improvisations-et-resilience-organisationnelle-face-aux-risques-informationnels-et-communicationnels/658-2-2017-revue-capelle-lehmans-morandi-soumagnac


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.